Source: Externe

 

https://www.croisiere-penbron.com/

 

Succès de la croisière de Pen-Bron 2017

Bonheur pour les quelques 200 personnes atteintes de handicaps

La 34 ème croisière de Pen-Bron qui s’est déroulée les 17 et 18 juin 2017 a été un magnifique moment de partage et de plaisir pour tous les participants. Bonheur pour les quelque 200 personnes atteintes de handicaps qui ont profité d’exceptionnelles conditions météo pour une navigation idéale. Bonheur aussi pour les quelque 1200 bénévoles mobilisés pour leur offrir, chacun à sa place et dans son rôle, toutes les facilités matérielles.
Après l’édition de 2017… on prépare déjà la prochaine. Ce sera la 35 ème !. Elle se déroulera les 23 et 24 juin 2018. Notez la date sur vos agendas.

La croisière : une aventure chaque fois recommencée

Une croisière, c’est toujours une aventure. La « Croisière de Pen-Bron » est ainsi une aventure renouvelée à chaque édition depuis 34 ans. Ce serait trop facile de dire « on reprend les mêmes et on recommence »….La mer et les humains ont leurs fantaisies qui font le sel de la vie et des marins. L’aventure sans cesse recommence avec ses inconnues, ses défis et ses découvertes.

On sait comment on part. A la croisière de Pen-Bron, on revient différent

Partager pendant deux jours l’espace restreint du pont d’un bateau entre valides et handicapés demande beaucoup d’attention à l’autre, de respect, de précautions, de vigilance. De part et d’autre.

On se motive, on se découvre, on s’apprécie

Sur le pont, on se « supporte ». Qu’on ne se méprenne pas. On se supporte au sens « supporter » : on s’encourage, on se motive, on se découvre, on s’apprécie, on déploie mille petites attention qui contribuent au confort et au bien-être . On reçoit beaucoup quand on donne.

Il suffit d’allonger le bras pour tendre la main

Ici, on n’est pas dans le registre des bonnes intentions ni des grands discours. Il suffit d’allonger le bras pour tendre la main. Toucher l’autre. Donner. Recevoir. En direct. Un mot parfois. Un regard suffit souvent. Pas besoin de se parler pour se comprendre. Coeur à coeur. Sans intermédiaire. Il faut le vivre pour le savoir. Et l’avoir ressenti pour le partager vraiment. Donner envie de le partager à celles et ceux à qui cela ferait du bien. Handicapés ou valides. Parfois les plus handicapés ne sont pas ceux que l’on croit.

 

REJOIGNEZ-NOUS